La symbolique du pain au Moyen-Age

Le pain et le vin sont pour les humains considérés un peu comme le nectar et l’ambroisie des Dieux grecs, éléments essentiels de l’alimentation au quotidien, mais, comme toujours à cette époque, chargés de significations plus profondes.

Ce sont les deux constituants de la communion dans le rituel chrétien, marque tangible de la présence Divine, condensé des bienfaits de la création. Ces éléments rituels étant, comme beaucoup d’autres , repris de formes religieuses plus anciennes, ce n’est pas un hasard si des pains sont utilisés comme offrandes, tel le pain au moule si particulier en Egypte antique qui a pour sens le mot “paix” et que l’on voit sur de très nombreuses scènes d’offrandes, ou le “panis focus” ( que nous fabriquons ) destiné aux Dieux Lares chez les romains.

Hiéroglyphe Hotep (signifie paix) : pain (forme due à un moule en terre cuite) sur une natte.
Hiéroglyphe Hotep (signifie paix) : pain (forme due à un moule en terre cuite) sur une natte.
un bon exemple des marques sur les pains au Moyen-Age - Evangile selon St Mathieu à Echternach vers 1030
un bon exemple des marques sur les pains au Moyen-Age – Evangile selon St Mathieu à Echternach vers 1030

 

Le pain a toujours été considéré comme nourriture terrestre, mais aussi, céleste, ( il a fallu les ersatz modernes pour que jeter du pain ne dérange presque plus personne !) le pain est un symbole de vie, comme prédestiné à représenter l’incarnation du Créateur !

Le travail du levain était de plus interprété comme une image de l’action de l’esprit sur la matière.
Sa production est le fruit du concours, orchestré par l’homme, des quatre éléments réputés constituer l’univers :

Le pain est l’expression de la terre, il réunit en lui l’eau et l’air et le feu le parachève.

En Egypte ancienne le même mot désignait la terre et le pain ; les marques sur ce pain sont le graphisme signifiant la terre primordiale parfaite, à l’origine de l’ apparition du monde ( il est d’ailleurs frappant de retrouver ces marques sur les pains du moyen-âge !)

Ce sens se retrouve dans la Bible où la pierre levée, symbole de la terre primordiale, est appelée « Beith-El » (la maison de Dieu) qui se transforme en « Beith-Lehem » (la maison du pain) !

Marques symboliques "des pains posés sur le signe Hotep," sur un bas relief égyptien - stèle prêtresse Deniouenkhons, vers 945-712 av JC
Marques symboliques des pains posés sur le signe Hotep, sur un bas relief égyptien – stèle prêtresse Deniouenkhons, vers 945-712 av JC

Ces marques sur les pains peuvent être mises en relation avec des graphismes très proches,véritables “grilles de lecture” du monde ressenti et interprété comme quadripartite.

Cette vision du monde est à la base de la théorie des quatre éléments qui fonde la médecine – et la cuisine – de l’Antiquité et du Moyen-Âge.

Ne pas s’y arrêter est s’interdire toute compréhension profonde de ces époques !

Relations avec les marques sur les pains

plan d'un cloitre

C’est le plan classique d’un cloitre, qui est le schéma type de la représentation du paradis terrestre avec, au milieu, la source de vie et les quatre fleuves du paradis.

plateau du jeu de fidchell

Le plateau du jeu de fidchell, jeu d’échec celtique représentant le monde et les forces qui s’y exercent.

Les marques sur les pains que l'on retrouve en Égypte et au Moyen-Âge

Les marques sur les pains que l’on retrouve en Égypte et au Moyen-Âge, mais aussi, la partie centrale de la croix celtique.

Hiéroglyphe égyptien de la ville

Hiéroglyphe égyptien de la ville.

Plan type d'une ville de l'ancien Mexique

Plan type d’une ville de l’ancien Mexique comme d’une ville chinoise.

Plan d'un camp ou d'une ville romaine

Plan d’un camp ou d’une ville romaine avec les deux axes, cardo et décumanus.