Damoiselles, Damoiseaux, Gentes Dames, Messires,

Vous voici projetés dans l’univers culinaire médiéval, historique et artisanal de «Soleil de Brocéliande».

Nous exerçons plusieurs métiers du Moyen-Age, période plus sectorisée professionnellement: nous sommes gasteliers/pastissiers, talemeliers (boulangers), oubloyers (fabriquant oublies, crèpes et gaufres) et queux de bouche (cuisiniers).

Nous pétrissons notre pâte à la main dans deux pétrins en bois qui sont des reconstitutions de celui représenté sur le vitrail des apôtres en plein axe de la cathédrale de Chartres.

Nous n’utilisons que des matières premières issues de l’agriculture biologique car c’est le seul moyen de se rapprocher le plus possible des saveurs et des textures de l’époque

Ce qui est levé l’est au pur levain, sans levure de bière ou de boulangerie qui était considérée comme malsaine pour les pains au Moyen-Age.

Nos pétrins en reconstitution historique

Nos fours à bois en pierre

Un de nos deux fours

Nous cuisons nos pains et pâtisseries dans deux fours à bois en pierre qui sont d’un modèle particulier à foyer inférieur très peu répandu, mais attesté au XIe siècle et également sur un vitrail de la cathédrale du Mans.

Nous utilisons une échoppe en bois fortement inspirée entre autres de l’iconographie «Marché aux draps sur la Grand-Place de Bois-le-Duc» (Musée Régional du Brabant du Nord), des tables et tréteaux de reconstitution en bois, des lanternes médiévales lors des nocturnes ainsi qu’une boîte à feu pour cuire sur place des crêpes, selon recette de l’époque.

l'échoppe de Soleil de Brocéliande

boite à feu

En espérant retenir votre attention,
nous vous souhaitons une bonne dégustation visuelle !

Gwen de Soleil de Brocéliande à Provins, en 2015

Marc & Gwenael

Marc de Soleil de Brocéliende, à Laon en 2013